(en savoir plus)
Nous vous proposons de méditer sur les Lectures du jour

emailsparoisse.stejeannedefrance@diocesechartres.com

flecheOrange  Le baptême adulte ? C'est possible


catechumenatDes questions ou des évènements bousculent votre vie

Vous cherchez une lumière, vous désirez le baptême. Il faut alors prendre contact avec le prêtre de votre secteur qui vous orientera pour préparer ce sacrement. La formation qu’on appelle catéchuménat, se fait par étapes, elle aide à faire cette démarche vers le Christ et l’Église.

 

Le but du catéchuménat est de découvrir la personne de Jésus et de lier une amitié avec lui :
rencontrer le Christ

 

Les QUATRE APPUIS de la démarche Catéchuménale 

Il s’agit des éléments incontournables qui constituent la structure de base non seulement de la préparation aux trois sacrements d’Initiation mais de toute la vie chrétienne. Ces éléments incontournables sont appelés appuis.

Premier appui : LA PAROLE DE DIEU « Je crois en Dieu » ; lire avec le cœur l’Évangile selon saint Luc

La Parole de Dieu est au commencement, au principe de toute expérience de foi. Dieu parle. C’est ce que nous enseigne toute l’histoire de la Révélation. Jésus est l’expression même de cette Parole, on dit de lui qu’il est le "Verbe" par excellence (Jn 1, 1).
Si l’initiation chrétienne, comme l’ensemble de la catéchèse, puise aux sources de la Tradition chrétienne et de son long développement dogmatique, elle s’appuie avant tout sur la Parole vivante et créatrice de Dieu et sur le message évangélique qui est Bonne Nouvelle en acte.
Transmettre la Parole de vie, c’est en vivre, c’est franchir un seuil et faire un passage. S’approprier la Parole dite et écrite, c’est entrer déjà dans une démarche de conversion...

Deuxième appui : LA CONVERSION « les Commandements ; agir selon l’esprit du Christ »

La conversion est un point décisif de l’Initiation chrétienne, comme elle caractérisera désormais la vie de foi. Elle traduit le changement intérieur qui se réalise progressivement à la rencontre de Jésus-Christ.
Il est aussi un temps de confrontation, parfois de conflit, avec les références ou les supports qui étaient jusque-là ceux de l’existence.
Plusieurs seuils sont à franchir, dépendants bien évidemment de la situation personnelle de chacun et du point où il en est de sa démarche spirituelle. Parmi les signes les plus forts de cette conversion on peut noter l’ouverture aux autres, la capacité d’être remis en question par l’Évangile et l’aptitude au pardon. Ce deuxième appui de l’initiation traduit toute la densité du lien à Dieu qui conduit à une véritable renaissance.

Troisième appui : LA VIE SACRAMENTELLE  « les Sacrements ; participer à la liturgie de l’Eglise »

La vie sacramentelle ou liturgique permet d’exprimer symboliquement, avec toutes les richesses et les possibilités de la célébration, la réalité vécue dans l’Initiation. Il y a, dans la célébration des sacrements de l’initiation, une réalisation actuelle du geste du Christ qui brise la mort et donne la vie éternelle.
La liturgie de l’Église introduit celui qui y participe au cœur même du mystère pascal, en rendant effective, par l’action de l’Esprit-Saint, la puissance créatrice et renouvelante de la Parole de Dieu, source de la conversion.

Quatrième appui : LA VIE ECCLESIALE c'est-à-dire «  la Prière ; vivre en présence de Dieu »

La vie ecclésiale est le dernier appui de l’Initiation chrétienne et non le moindre puisque la communauté chrétienne, non seulement accompagne les différentes étapes de cette démarche ou d’une entrée dans l’Église parfois nouvelle, mais porte la responsabilité de l’Initiation.
"C’est au peuple de Dieu, c’est-à-dire à l’Église qui transmet et nourrit la foi reçue des Apôtres, que revient en premier lieu le soin de préparer au baptême et de former les chrétiens... Il doit comprendre et manifester sans cesse que l’initiation des adultes est vitale pour lui et dépend de la responsabilité de tout baptisé".
C’est à cette communauté ecclésiale que seront incorporés les nouveaux baptisés ou réincorporés les recommençants.

Celui qui laisse entrer le Christ dans sa vie ne perd rien, rien, absolument rien de ce qui rend la vie libre, belle et grande
(Benoît XVI – JMJ 2005)

Pour plus d'informations sur ce sacrement, cliquer sur le lien ci-aprèsLe sacrement du Baptême

 

Le mot du Concile Vatican II

"Le Catéchuménat n’est point un simple exposé des dogmes et des préceptes, mais une formation à la vie chrétienne intégrale, et un apprentissage mené de la façon qui convient - formation et apprentissage par lesquels les disciples sont unis au Christ leur Maître. Les catéchumènes doivent donc être initiés comme il faut au mystère du salut et à la pratique des mœurs évangéliques, et introduits par des rites sacrés, célébrés à des époques successives, dans la vie de la foi, de la liturgie et de la charité du Peuple de Dieu… Cette initiation chrétienne au cours du catéchuménat doit être l’œuvre non pas des seuls catéchistes ou des seuls prêtres, mais celle de toute la communauté des fidèles spécialement celle des parrains, en sorte que dès le début les catéchumènes sentent qu’ils appartiennent au peuple de Dieu. La vie de l’Église étant apostolique, les catéchumènes doivent de même apprendre à coopérer activement par le témoignage de leur vie et la profession de leur foi à l’évangélisation et à la construction de l’Église."

L’activité missionnaire de l’Eglise n° 14 (Ad gentes)