(en savoir plus)
Nous vous proposons de méditer sur les Lectures du jour

emailsparoisse.stejeannedefrance@diocesechartres.com

flecheOrange  A quel âge faire sa première communion ?


PremiereCommunion 

L’âge à partir duquel un enfant peut recevoir le Corps du Christ est parfois sujet de discussions dans les paroisses entre les partisans de la préparation au sein du catéchisme et les parents qui souhaitent que leur enfant fasse sa première communion plus tôt, considérant qu’il est suffisamment prêt.

Quand l’enfant va à la messe en famille depuis son plus jeune âge, et qu’il aspire avec toute sa foi à recevoir le Corps du Christ, pourquoi en effet faudrait-il attendre plus longtemps ? 

Au début du XXème siècle, l’Église admet que les enfants qui ont atteint l’âge où ils commencent à raisonner, c’est-à-dire vers sept ans, soit même au dessous, fassent leur première communion. 
Aujourd’hui c’est souvent l’âge de raison (vers 7 ans) qui est l’âge de référence à partir duquel il faut que les enfants soient préparés à accéder à la communion. Cependant, cet « âge de raison » est théorique et différent selon chaque enfant.
De même que le degré de conscience du sacrement et la préparation à celui-ci sont différents pour deux enfants de même âge. 

Pour qu’un enfant puisse recevoir l’Eucharistie, il faut qu’il ait une certaine connaissance du christianisme et qu’il ait fait une préparation approfondie. Le plus important est qu’il comprenne le mystère du Christ selon ses capacités et qu’il puisse recevoir le Corps du Seigneur avec foi et dévotion (notamment qu’il sache distinguer le pain eucharistique du pain ordinaire et corporel).

Dans la pratique

Dans la pratique il faut aussi tenir compte de différents facteurs qui sont parfois opposés.
D’un côté, chaque enfant est différent et il faut adapter la préparation, la dispensation des sacrements au cas particulier de chacun. D’un autre côté, les sacrements sont reçus en église et une certaine pastorale commune est nécessaire.
N'hésitez pas à en parler avec vos prêtres.

Prenez contact avec un de vos prêtres pour en parler !