La mesure de l’unité

Il y a, en classe de CM2, une leçon très intéressante sur les unités de mesure. On y découvre, émerveillé, l’équivalence entre 1000m et 1km, entre 1cm et 10mm, entre 1000g et 1kg. Tout devient alors un jeu, tout est prétexte pour montrer que l’on maîtrise ces unités de mesure. Lorsque la recette de gâteau indique qu’il faut mettre 200g de sucre, l’enfant, fier de lui, peut dire qu’il s’agit de 0,2kg de sucre. Lorsque le sportif a couru un 3000m, l’élève sait qu’il a parcouru 3km.

Les choses se compliquent lorsqu’il faut jongler avec le temps, les surfaces ou les volumes, et les institutrices savent bien poser les problèmes pour que la simplicité initiale se transforme en véritable piège. A combien de secondes correspond 1h20mn ? Quelle est la taille, en m², d’un terrain de foot de 0,7 ha ? Combien de bouteilles de 50cL dois-je verser pour remplir ma piscine de 60m³ ? Il faut alors s’exercer davantage pour trouver la bonne unité de mesure, pour maîtriser cette opération fondamentale : la conversion ! L’unité se trouve grâce à la conversion !

La semaine de prière pour l’unité des chrétiens (18-25 janvier) s’achève par la fête de la conversion de saint Paul pour réaffirmer cette loi fondamentale : il n’y a pas d’unité sans conversion des cœurs, il n’y a pas de véritable œcuménisme sans conversion intérieure (Concile Vatican II). Désirer l’unité des chrétiens et travailler en ce sens n’est pas une option : saint Jean-Paul II l’a rappelé avec force dans sa lettre encyclique Ut unum sint (1995). Mais comment œuvrer pour l’unité des chrétiens ? La prière est le moyen principal, le moyen prioritaire. La conversion du cœur, condition essentielle de toute recherche authentique de l’unité, naît de la prière qui l’oriente vers son accomplissement (Ut unum sint n° 26). Au fond, la prière nous fait adhérer au désir profond du Christ qui s’exprime de façon bouleversante dans l’évangile : Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé (Jn 17, 21).

Pour s’y retrouver dans les unités de mesure, il faut toujours une mesure de référence. Le mètre étalon et le kilogramme étalon en platine, adoptés par la France en 1799, sont conservés aux Archives Nationales. Pour l’unité des chrétiens, la mesure est le Christ. En priant pour l’unité des chrétiens, retrouvons notre véritable unité personnelle et communautaire dans le Christ : c’est lui la référence, c’est lui l’invariant fondamental. L’œcuménisme commence par la recherche constante et passionnée de l’union à Jésus. Que cette semaine affermisse les cœurs dans le désir d’adhérer totalement à Jésus.