Louer Dieu pour lui-même

Le dimanche de la Sainte Trinité nous invite à louer Dieu, non pour un mystère particulier, mais pour lui-même, pour son immense gloire. Nous le louons et nous le remercions parce qu’il est Amour et parce qu’il nous appelle à entrer dans l’étreinte de sa communion qui est la vie éternelle. Nous sortons du temps pascal, mais nous avons l’impression que l’Eglise ne veut pas que nous en sortions brutalement. Tout en entrant dans le temps ordinaire, nous continuons à mettre en lumière ce que le Christ révèle par sa mort et sa résurrection. D’où les paroles du Pape François en 2013 :

« C’est aujourd’hui le dimanche de la Très Sainte Trinité. La lumière du temps pascal et de la Pentecôte renouvelle en nous chaque année la joie et l’émerveillement de la foi : reconnaissons que Dieu n’est pas quelque chose de vague, notre Dieu n’est pas un Dieu « aérosol », il est concret, ce n’est pas une personne abstraite, mais il a un nom : « Dieu est amour ». Ce n’est pas un amour sentimental, émotif, mais l’amour du Père qui est à l’origine de toute vie, l’amour du Fils qui meurt sur la croix et ressuscite, l’amour de l’Esprit qui renouvelle l’homme et le monde. Penser que Dieu est amour nous fait beaucoup de bien, parce qu’il nous enseigne à aimer, à nous donner les uns aux autres comme Jésus s’est donné à nous et marche avec nous. Jésus marche avec nous sur la route de la vie.

La Très Sainte Trinité n’est pas le produit de raisonnements humains ; elle est le visage par lequel Dieu lui-même s’est révélé, non pas du haut d’une chaire, mais en marchant avec l’humanité. Et c’est Jésus lui-même qui nous a révélé le Père et qui nous a promis le Saint-Esprit. Dieu a marché avec son peuple dans l’histoire du Peuple d’Israël et Jésus a toujours marché avec nous et nous a promis le Saint-Esprit qui est feu, qui nous enseigne tout ce que nous ne savons pas, qui nous guide intérieurement, nous donne de bonnes idées et de bonnes inspirations ».

Le mystère de la Sainte Trinité pourrait paraître complexe, et pourtant il révèle la proximité de Dieu, de tout Dieu. Alors continuons à nous tourner vers le Père parce que le baptême qui nous fait fils de Dieu nous y invite, marchons avec le Fils parce qu’il est « le chemin, la vérité et la vie » (Jn 14,6), invoquons toujours l’Esprit-Saint qui veut tellement nous transformer par ses dons, mais prions aussi Dieu Trinité, tout Dieu pour nous laisser envahir par ce qu’il est en lui-même.